Du thé, des boîtes à thé, mais quelle théière ? (Ep 2)

Aujourd’hui dans la série d’article sur les théières, j’aborderai les théières en Xi Jing aussi joliment appelées « théières à mémoire« .

Yi Xing est une ville chinoise située au sud de la province de Jiangsu, particulièrement connue pour sa terre que les chinois appellent « argile violette » en raison de sa couleur brun violacé à la cuisson. Cette terre est très prisée en raison de certaines particularités. Elle se déforme peu pendant la cuisson, ce qui rend plus facile la maîtrise du rendu final que sur d’autres théières. Comme elle n’est pas granuleuse, la chaleur se propage moins rapidement. De fait, on se brûle moins les mains et cette théière ne cassera pas si elle passe du chaud au froid.

Pourquoi théière à mémoire me demanderez-vous ?

Parce que ces théières conservent la trace de tous les thés passés. Les parois étant poreuses, la théière absorbe un certain nombre de particules dont le tanin du thé, ce qui influera sur le goût des infusions suivantes. C’est pourquoi l’on conseille d’utiliser une théière différente pour chaque type de thé. Tout comme l’on conseille de soumettre une théière neuve au processus de culottage, c’est-à-dire de laisser longtemps à tremper une infusion adaptée pour que la théière s’imprègne de cette infusion.

Les thés les plus souvent consommés dans ce genre de théière sont les thés wulongs ou les thés verts. Les japonais les réservent aux meilleurs Sencha.

Une théière en Yi Xing ne doit jamais être lavée, simplement rincée à l’eau chaude et mise à sécher. Si par malheur, vous nettoyez votre théière avec un détergent, celle-ci risquerait d’en prendre le goût. C’est pourquoi l’on conseille aussi de la laisser dans un endroit neutre pour éviter qu’elle s’imprègne des odeurs avoisinantes, évitez donc les endroits comme la cuisine par exemple. De même, vous pouvez y mettre un peu de feuilles de thé afin de prévenir l’humidité. Et n’hésitez pas non plus à retirer le couvercle de la théière, afin de l’aérer et d’éviter qu’elle ne moisisse. Si jamais cela venait à arriver, plongez-la dans l’eau bouillante plusieurs fois.

Pour terminer, je vous donnerai quelques petites règles à respecter pour l’acquisition de votre prochaine théière Yi Xing. Cette théière ne doit infuser que le même thé voire la même sorte de thé. Si vous la réservez pour les thés oolongs alors n’y faites infuser que des oolongs. Il est préférable de ne pas faire infuser trop de thés différents dans la même théière. Il se pourrait qu’un thé fort en goût couvre toutes les autres infusions de thés suivantes.

N’oubliez pas non-plus le phénomène de culottage, la première infusion sera réservée à la théière. Votre théière n’ayant pas encore servi, la première infusion aurait le goût de l’argile. Laissez-la s’imprégner du thé, un dépôt noirâtre se déposera sur les parois de la théière au fur et à mesure du temps.

Théière Yixing

Si cette théière vous intéresse, sachez que vous la trouverez sur le site Jardin du Thé.

Et pour ceux qui aimeraient découvrir la fabrication de ces théières, allez jeter un œil sur le site de France 2, vous pourrez y voir un petit documentaire de quelques minutes qu’ils avaient passé aux infos y a de ça quelques temps.