Les cerfs-volants japonais en papier washi

Cette semaine c’était les 27 èmes Rencontres Internationales du Cerfs-volants à Berck Sur Mer (http://www.cerf-volant-berck.com/) : un grand moment, un régal pour les yeux, et un bonheur pour les petits et les grands. Si la technique des cerfs-volants s’est peu à peu perfectionnée pour donner des formes, des thèmes et des matériaux très variés, les premiers cerfs-volants remontent eux à plus de 2000 ans et pour les plus évolués à la Chine et au Japon (importés par les moines et marchands du VIe siècle, et les missionnaires bouddhistes chinois durant la période Nara). Au Japon, les cerfs-volants sont faits en papier Washi – le même papier japonais Washi qui recouvrent vos belles boîtes à thé – et sont appelés « Kami Tobi » ou encore « faucon de papier ». (Pour voir notre collection de boîtes à thé en papier japonais Washi … c’est ici : Les boites à thé papier japonais )

Cerfs volants papier washi

Les cerfs-volants japonais ont un caractère religieux et représentent des personnages mythiques (des guerriers célèbres, des acteurs de kabuki, des prêtres et des geishas) et des divinités du Japon. Ils peuvent aussi avoir une fonction utilitaire et servir à soulever des charges utiles à la construction de temples ou sanctuaires, ou encore au transport des personnes, voire à la guerre. Au départ ils avaient la forme classique du rectangle comme en Chine, puis ils se sont déclinés en figures animales (dragons, poissons, grues, tortues) et sont des symboles de fertilité, de chance et de prospérité. Les faire voler dans le ciel apporte la bonne fortune, cela plait aux Dieux qui accordent une bonne météo favorable à de belles récoltes.

Cerf volant papier washi

Ce Week-End a volé à Berck le plus grand cerf-volant du monde, mais les cerfs-volants japonais en papier Washi et bambou pouvaient atteindre déjà près de 100 m2 de surface, et nécessitaient la participation de village entier pour les mettre en l’air. Une autre tradition cultive, elle l’art de la miniature : le « Mat Tami « , tout petit cerf-volant qu’on fait voler au-dessus des cocottes et chaudrons, avec seulement les vapeurs de cuisson.

Cerf volant papier washi

Les plus originaux sont par exemple les Sanjo rokkaku. « Rokkaku » en japonais signifie « six cotés ». Ce cerf-volant de 3,5 mètres d’envergure est originaire de la région de Nikita (pas le film de Luc Besson mais plutôt le nom d’un port situé à l’ouest de l’île Honshu) et sert à des combats en vol : le vainqueur étant le dernier à rester dans le ciel.

Cerf volant papier ashi

Mais les plus connus sont sans aucun doute les « Yokaïchi O-dako » . Ce cerf-volant, date du XVIIIe siècle, et célèbre la fête des garçons du mois de mai (le 5 mai, le cinquième jour du cinquième mois, on reconnaît là la passion japonaise pour la symbolique des chiffres). Ce sont des cerfs-volants de grande taille (12 mètres carrés en moyenne), et sont réalisés entièrement en papier Washi et bambou. On les reconnaît par leur voilure ajourée en fonction de leurs dessins et la présence d’une énigme cachée à l’intérieur du motif. De nos jours, cette fête intègre les filles et s’appelle désormais « Kodomo no chi » – la « Journée des Enfants ».

Koinobori

Les passionnés de cerfs-volants sont nommés de nos jours les « Tako-Kichi » (littéralement « Fous de cerfs-volants »).

Cerf volnt papier washi